Comment se reconvertir dans les métiers de la petite enfance ?

petite enfance

Publié le : 11 mai 20234 mins de lecture

Si exercer un métier en compagnie des plus jeunes enfants peut s’avérer une expérience des plus gratifiantes et plaisantes, certaines qualités sont toutefois nécessaires pour travailler dans le secteur de la petite enfance. Aider les tout-petits à s’éveiller au monde qui les entoure, tout en assurant leur confort et leur sécurité, implique de suivre un apprentissage spécifique. Si vous souhaitez entamer une reconversion professionnelle dans cet univers, plusieurs possibilités s’offrent à vous.

Quelles sont les qualifications requises pour exercer un métier de la petite enfance ?

Si vous désirez changer d’horizon pour travailler dans le secteur de la petite enfance, vous devez vous préparer à entamer une formation professionnelle afin d’obtenir le CAP petite enfance (ou AEPE). Ce dernier constitue la preuve que vous disposez des aptitudes requises (compétences techniques et qualités humaines) pour travailler auprès des tout-petits. Il vous ouvre l’accès à des professions diverses, telles que auxiliaire de puériculture ou ATSEM (agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles). Une exception notable doit être mentionnée. Si vous envisagez de postuler à un poste d’assistante maternelle, aucun diplôme n’est requis. Vous devez simplement disposer d’un agrément décerné par un service PMI ( Protection Maternelle et Infantile) et vous engager à suivre une formation de 120 heures au minimum. Notez que, dans le cadre d’une reconversion professionnelle, vous avez la possibilité de financer vos études via votre CPF. Si vous êtes intéressé, obtenez plus d’informations en vous rendant sur le site de l’IRSS, un organisme dédié à la préparation aux métiers du sport, de la petite enfance, de la sécurité, du social et de la santé.

Comment se former aux professions de la petite enfance ?

Pour préparer le CAP AEPE durant votre reconversion, prenez contact avec un organisme formateur qui vous offre la possibilité de vous présenter en tant que candidat libre. Pour suivre votre apprentissage, plusieurs possibilités s’offrent à vous :

  • L’enseignement en présentiel : vous bénéficiez ici d’un apprentissage complet au sein d’un établissement. En fonction des options choisies, prévoyez entre 150 à 220 heures de cours. Plusieurs semaines de stage sont également au programme.
  • Les cours en alternance : si vous obtenez le statut d’apprenti, vous suivrez des cours théoriques dans un centre formateur, tout en découvrant en alternance l’aspect pratique du métier au sein d’une structure professionnelle. Vous êtes en outre rémunéré durant votre apprentissage.
  • L’enseignement à distance : il s’agit d’une option prisée des adultes qui se reconvertissent professionnellement. Elle offre une grande latitude en matière d’organisation du temps de travail. Vous pouvez continuer d’exercer votre profession tout en suivant vos études.

Quelles perspectives professionnelles offrent une reconversion dans les métiers de la petite enfance ?

S’il est un secteur porteur et confronté à une importante pénurie de main-d’œuvre, c’est bien celui de la petite enfance. Après avoir décroché votre diplome, vous disposez de la légitimité nécessaire pour exercer votre activité dans diverses structures, dont :

  • une école maternelle en tant qu’ATSEM ;
  • une Maison d’Assistants Maternels (MAM) ;
  • le domicile des parents comme garde d’enfant ;
  • une crèche, une garderie ou tout autre établissement dévolu à l’accueil des plus jeunes enfants

Vous pouvez aussi décider de poursuivre vos études en préparant, entre autres exemples, un Bac Pro ASSP (Accompagnement, Soins et Services à la Personne).

Plan du site