Devenir closer : tout ce que vous devez savoir

closing

Publié le : 01 janvier 20235 mins de lecture

Vous êtes habile dans les techniques de vente et de persuasion ? Vous avez une bonne aisance relationnelle ? Le métier de closer est destiné pour vous ! Apparu récemment, ce métier est devenu un incontournable en matière de commerce. D’ailleurs, n’étant pas encore saturé, il promet une très bonne évolution de carrière. Mais comment justement devenir closer ?

Le métier de closer : qu’est-ce que c’est ?

Le closing est un métier qui est apparu aux Etats-Unis. Signifiant « fermeture » en français, il intervient surtout à la dernière étape de la vente.

Pour rappel, il existe 5 étapes à suivre durant le processus de vente : la prise de contact, l’argumentation, le traitement, la négociation et enfin la conclusion de vente. Le closer va surtout agir durant cette dernière phase. Il va donc veiller à ce que la vente se concrétise et à ce que le prospect devient un client. Contrairement à un simple vendeur, il ne se contente pas de persuader le client. Il va tenir compte de ses besoins et adapter les offres en fonction de ses attentes. Il va notamment lui fournir des conseils et de l’accompagnement pour l’amener à prendre des décisions d’achat. Certains closers vont même jusqu’à faire un suivi du prospect pour savoir s’il est bien satisfait ou non, des services apportés. Pour en savoir plus sur le métier de closer et comment le devenir, vous pouvez consulter le site de closer évolution.

Le métier de closer : pourquoi le faire ?

Devenir closer attire de plus en plus de personnes en ce moment. La raison réside dans les divers avantages qu’il procure.

Tout d’abord, c’est un métier très flexible. Un closer travaille généralement pour son propre compte, c’est-à-dire qu’il n’est affilié à aucun contrat de travail. Il fournit juste des prestations pour des entreprises, ce qui lui permet d’avoir une meilleure liberté de travail. Il fixe ses horaires, il travaille selon ses conditions et il peut même travailler à domicile ou n’importe où.

Ensuite, c’est un métier qui promet un bon revenu. Déjà, il n’est pas encore saturé pour le moment et les concurrents sont donc moins nombreux par rapport à d’autres métiers. Mais en plus, la rémunération perçue par le closer est généralement élevée. Vous pouvez même travailler avec plusieurs entreprises en même temps, ce qui fera davantage augmenter vos revenus ainsi que votre notoriété.

Enfin, le métier de closing vous ouvre à de nombreuses rencontres et opportunités d’affaire. La relation humaine est effectivement au cœur de cette profession.

Le métier de closer : comment le devenir ?

Le métier de closer est loin d’être inaccessible. Il est ouvert presque à tout le monde, à condition de posséder certaines qualités liées à l’intelligence commerciale situationnelle. Un closer se doit, en effet, d’être perspicace, persuasif et accueillant. Il doit également savoir s’adapter à chaque client et à chaque situation, car chaque prospect est unique. Le closer doit faire preuve d’assertivité et savoir saisir le bon moment pour influencer le client. Par ailleurs, il doit avoir un sens de la négociation aiguisé et doit toujours trouver une solution gagnante pour les deux parties. Enfin, il doit avoir une bonne présentation physique : sérieux, mais convivial, professionnel, confiant et ayant une bonne prestance. Cela aura un impact important sur la conclusion de vente.

Toutes ces qualités peuvent être acquises en suivant une formation dédiée dans le closing. Cette dernière va vous permettre d’acquérir toutes les techniques nécessaires pour conclure une vente ainsi que les diverses attitudes à adopter pour réussir une vente. La formation en closing ne dure généralement que quelques mois, voire même quelques semaines. Elle est également accessible, autant en salle qu’à distance comme celle préconisée par Closer Evolution.

Plan du site